Le PETR


Le PETR c’est quoi ?

Le PETR ou officiellement le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural du Briançonnais, des Écrins, du Guillestrois, du Queyras, regroupe 4 communautés de communes : celle du Briançonnais, du Pays des Écrins, du Guillestrois, et celle de l’Escarton du Queyras.

Le PETR est en fait le nouveau nom administratif du Pays Grand Briançonnais (www.paysgrandbrianconnais.fr), depuis le 1er janvier 2016. Le PETR a un rôle d’impulsion, d’animation et de coordination des initiatives locales qui doit aboutir à la mise en application du projet global de territoire développé dans sa Charte de Développement.

 

Et TEPCV, qu’est-ce que ça signifie ?

TEPCV est l’acronyme pour Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte. En 2015, le Pays du Grand Briançonnais des Écrins au Queyras et le Parc Naturel Régional du Queyras (www.pnr-queyras.fr) ont été lauréats de l’appel à projets “Territoires à énergie positive pour la croissance verte”, lancé par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Ce programme vise à donner une impulsion forte pour encourager la transition énergétique et écologique et contribuer à :

  • Réduire les consommations d’énergie dans les bâtiments et l’espace public
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre et les pollutions liées aux transports
  • Produire des énergies renouvelables locales
  • Développer l’économie circulaire et la gestion durable des déchets
  • Préserver la biodiversité, protéger les paysages et promouvoir l’urbanisme durable
  • Développer l’éducation à l’environnement, l’écocitoyenneté et la mobilisation locale

À ce titre, les collectivités des territoires lauréats bénéficient d’un appui financier spécifique pour les accompagner, pour mettre en place et développer sur leur territoire des projets porteurs d’énergies positives pour :

  • Atténuer les effets du changement climatique,
  • Encourager la réduction des besoins d’énergie et le développement des énergies renouvelables locales,
  • Faciliter l’implantation de filières vertes pour créer des emplois,
  • Reconquérir la biodiversité et valoriser le patrimoine naturel.

En 2016, le fond de financement de transition énergétique de l’État a permis de subventionner les actions du premier volet TEPCV à hauteur de 500 000 €. En 2017 et 2018, c’est 1 500 000 € qui seront investis pour financer les actions du second volet du Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte.

Voir la page officielle de la démarche  : www.developpement-durable.gouv.fr/-Territoires-a-energie-positive-.html